Vous êtes ici : Accueil > SEGPA > Après la 3ème SEGPA > Que faire après la 3ème SEGPA ?
Publié : 22 octobre 2013

Que faire après la 3ème SEGPA ?

Après la 3ème SEGPA, vous pouvez préparer un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP). C’est un diplôme professionnel qui forme à un métier précis. Il se prépare en 2 ans (parfois en 3 ans) après la classe de 3ème :

- soit en Lycée Professionnel (LP),
- soit en Etablissement Régional d’Enseignement Adapté (EREA),
- soit par apprentissage en Centre de Formation d’Apprentis (CFA).

- La formation en LP (Lycée Professionnel) :

Préparer un CAP en lycée professionnel, c’est consacrer une part importante de son emploi du temps aux enseignements techniques et professionnels à travers des travaux pratiques en atelier et par le biais de stages en entreprise. Les stages sont obligatoires pour pouvoir valider le CAP. Parallèlement, des cours d’enseignements généraux sont assurés et conduisent à une validation en contrôle continu.

- La formation en EREA (Etablissement Régional d’Enseignement Adapté) :

Les EREA préparent à des CAP en deux ans comme dans les Lycées Professionnels pour des élèves issus de 3ème SEGPA, le plus généralement. Les EREA jouent ainsi un rôle classique de lycée.

Les élèves admis à l’EREA, en formation post 3ème relèvent d’une orientation ordinaire, principalement lorsque l’EREA en question prépare à des CAP qui n’existent pas dans les Lycées Professionnels voisins.

L’orientation en EREA, en offrant un encadrement éducatif de qualité, est une solution intéressante pour des jeunes encore un peu fragiles. Le fort encadrement dans ce lycée permet d’accomplir un travail plus individualisé, mieux adapté aux élèves . L’internat est un aussi un atout fondamental, qu’il est parfois nécessaire de savoir saisir.

- L’apprentissage en CFA (Centre de Formation d’Apprentis) :

L’apprentissage est une formation dispensée en alternance dans une entreprise et dans un Centre de Formation d’Apprentis (CFA). L’emploi du temps est partagé entre l’entreprise et le centre.

L’apprenti touche un salaire de 25 à 78 % du SMIC, selon l’âge et l’ancienneté dans l’entreprise, et la branche professionnelle.

C’est au jeune et à sa famille de trouver une entreprise. Il ne faut pas hésite à utiliser son réseau de connaissance, en incluant les entreprises ayant accueilli le jeune pendant ses stages de collège.

- Petit conseil :

N’oubliez pas de vous rendre aux journées portes ouvertes des établissements. Ces journées constituent des moments privilégiés pour rencontrer des enseignants et des élèves en formation, visiter des ateliers,etc., et vous informer sur les contenus des enseignements proposés.