Vous êtes ici : Accueil > CDI > Salon du livre du Montargois > En 2008 > Yves Pinguilly
Publié : 22 janvier 2009

Yves Pinguilly

Le 24 avril dernier, trois classes ont rencontré l’écrivain Yves Pinguilly (les 6e D, les 5e B et les 5e F). Après avoir lu un ou plusieurs de ses ouvrages avec leur professeur de français, ils ont posé leurs questions à l’auteur.

Courte biographie :

Yves Pinguilly est né à Brest en 1944. Adolescent, il devient marin et part naviguer sur des cargos : il découvre alors le monde, ce qui l’inspirera pour ses ouvrages futurs. Il a écrit de nombreux livres : romans, albums, contes, poésie, théâtre et quelques documentaires sur la peinture. Avant de n’être qu’écrivain, il a exercé de nombreux métiers : marin, bibliothécaire, animateur culturel... Il vit aujourd’hui en Bretagne.

Informations tirées du site de Yves pinguilly

Réponses aux questions des élèves :

L’Afrique

Yves Pinguilly est amoureux fou de l’Afrique. Certains croient même, avant de le voir, qu’il est noir ! Il écrit donc beaucoup sur ce pays, car il a choisi d’écrire sur des lieux qu’il connaît. Il y passe régulièrement de longues périodes. Il tire son inspiration de la réalité, d’histoires vraies que peuvent lui raconter des professeurs ou des amis, par exemple pour L’amour baobab : mais il refuse de raconter les histoires de ses proches et de donner à ses peronnages le prénom de quelqu’un qui lui est proche.

Ses livres

Il a écrit environ 120 livres. Son premier ouvrage était un livre de poésie. Il indique ne préférer aucun de ses livres : il les compare à des enfants, on les aime tous autant ! Ses livres les plus vendus sont Le ballon d’or et L’amour baobab. Ecrire est pour lui un métier passionnant : cela lui permet de vivre et en même temps de faire quelque chose qui le passionne. Ecrire c’est travailler ! Il s’estime aussi privilégié de faire ce qu’il aime.

Son écriture

Au début, il devait faire un plan de travail pour réussir à écrire son livre. Aujourd’hui, il lui suffit d’avoir le sujet pour écrire. Cependant le sujet mûrit en lui pendant plus ou moins longtemps avant qu’il le mette sur le papier, ou plutôt sur l’ordinateur ! Il conseille aux élèves de lire Alice au pays des merveilles ou L’île au trésor. Pour lui, chaque écrivain participe à un grand livre commun et y ajoute sa page. Il n’écrit pas pour faire passer un message ni pour convaincre car il fait de la littérature. Mais si des professeurs ou des journalistes trouvent un message, il n’est pas contre !