Vous êtes ici : Accueil > CDI > Salon du livre du Montargois > En 2008 > Eric Simard
Publié : 22 mai 2008

Eric Simard

Vendredi 25 avril, les élèves de 6e H et I et les élèves de 3e B ont rencontré l’écrivain Eric Simard. Ils ont pu lui poser des questions suite à la lecture de son roman Le chant sacré des baleines et d’extraits de Sohane l’insoumise et de L’oracle d’Egypte.

Courte biographie :

Eric Simard est né en 1962. Il rêvait d’être basketteur mais devient finalement ingénieur biochimiste. Il rejette cependant le monde des sciences qu’il trouve trop froid. Il travaille alors comme intervenant dans des maisons d’arrêt, dans une librairie. Il part ensuite en Bretagne pour écrire sur le monde celte et il y vit encore... Il a écrit des romans aux genres mélangés pour la jeunesse : science-fiction, policier, fantastique...

Informations tirées du site d’Eric Simard

Ses réponses...

Ses débuts d’écrivain :

Eric Simard rêvait d’être basketteur et il s’entraînait dur pour y arriver. Pour lui les écrivains étaient tous soit morts soit vieux. Après une blessure, il décide de faire des études scientifiques. Mais la science ne lui permet pas d’extérioriser les sentiments qu’il a au find de lui. Il se met donc à l’écriture pour exprimer ce qu’il ressent. Il abandonne aussi les sciences et exerce tout plein de métiers : il a travaillé par exemple dans une librairie, dans des prisons, pour un journal, dans un restaurant... Cependant son écriture ne lui permet pas de vivre ; il anime donc aussi des ateliers d’écriture.

Son écriture :

Il écrit plusieurs livres en même temps : il en commence un, le laisse reposer, travaille sur un autre, le reprend, etc. Parmi les livres qu’il a écrits, une trentaine, il n’en préfère aucun. Mais son livre le plus vendu est Je te sauverai. Ses livres lui permettent de dire ses sentiments et sont ainsi la continuité de son journal intime. A propos de la science-fiction : il n’aime pas ce genre et préfère le fantastique. Mais la science-fiction lui donne les moyens de dire ce qu’il veut dire. Il écrit des livres de littérature jeunesse non pas pour les jeunes, mais à partir de sa jeunesse, de ce qu’il a vécu.

Ses idées :

Il est passionné par l’Irlande et les légendes celtes. C’est pour cela qu’il écrit sur ce pays. Il aime aussi la nature et appartient à une association qui observe les dauphins, ce qui lui a permis de les voir et d’écrire Le chant sacré des baleines. Enfin, il souhaite faire passer des messages de respect de soi et des autres, des régles.