Vous êtes ici : Accueil > Projets / Clubs > Projets 6è > Sur les traces d’Ulysse > Lundi 6 mai - le navire d’Ulysse (suite)
Publié : 9 mai 2013

Lundi 6 mai - le navire d’Ulysse (suite)

Nous avons continué nos recherches sur la galère grecque d’Ulysse... Pas facile de dessiner pour plusieurs d’entre nous, mais nous avons tous essayé ! Voici deux spécimens prélevés parmi les 9 groupes :

Sur celui-ci nous avons 39 rameurs de chaque côté, soit 78 marins pour faire avancer le bateau ! Marins qui étaient aussi des guerriers , ne l’oublions pas...

Sur cet autre dessin, il n’y a que 4 rameurs de chaque côté, soit 8 marins...

Quel bateau est vraisemblablement plus proche de la réalité ? Difficile à dire, car nous n’avons pas trouvé d’informations sur le nombre de marins à bord de ces galères dans L’Odyssée... Mais le premier dessin est sans doute plus réaliste, car certains sites internets nous indiquent que l’on pouvait avoir 50 rameurs sur une galère, voire 100...

Nous nous sommes demandés quelles pouvaient être les dimensions du bateau d’Ulysse, sachant qu’un rameur avait besoin d’à peu près 1 mètre d’espace pour faire correctement ses mouvements de "nage" avec sa rame. Imaginez que vous devez placer 39 rameurs à babord et à tribord , vous faudra-t-il un bateau de 39 mètres ? Plus le bateau est long, plus il va être "lourd" à déplacer... Les ingénieurs grecs avaient donc trouvé une solution : étager les 3 bancs de rameurs, pour gagner de la place.... Et vous obtenez une "trière" grecque... Voyez le dessin ci-dessous trouvé sur internet :

ainsi, pour placer 39 rameurs de chaque côté, il suffit d’un bateau de ... ? 39:3 = 13 mètres de long !

Et puis, nous avons découvert que le fond de la coque était plat, pour éviter de se renverser et faciliter l’accès au rivage. Imaginez les milliers de galères grecques arrivants sur les côtes troyennes...

Nous avons désormais une idée beaucoup plus précise du bateau d’Ulysse.

Aujourd’hui, nous avons découvert aussi un logiciel de modélisation, mais nous vous en dirons beaucoup plus là-dessus la semaine prochaine...